Pourquoi choisir dōTERRA? Qualité CPTG

CPTG – Certified Pure Tested Grade

Les huiles essentielles dōTERRA CPTG (Certified Pure Tested Grade – Certifié Pure de Grade Thérapeutique) représentent aujourd’hui les huiles les plus sûres et les plus bénéfiques du monde. Les produits passent par 8 tests très rigoureux faits par un fournisseur externe (Aromatic Research Plant Center) afin d’assurer et de garantir de leur pureté et leur sécurité. Pour qu’une huile soit CPTG Certified Pure Tested Grade, elle doit être :

  • Pure, avec des composés aromatiques extraits avec soin des plantes;
  • Sans agents de comblement ou ingrédients artificiels : pas de dilution des qualités actives;
  • Sans contaminants, pesticides ou résidus chimiques;
  • Rigoureusement testée selon les standards de composition chimique;
  • Testée en croisé en utilisant la spectrométrie de masse et la chromatographie sous forme gazeuse pour assurer une pureté et une puissance de composition exactes;
  • Sourcée dans un réseau mondial de chimistes en huiles essentielles et d’agriculteurs afin d’assurer la bonne espèce, une croissance dans des environnements idéaux, et que la plante brute soit cueillie au bon moment.

La distillation ou l’extraction est de longue durée pour s’assurer d’aller chercher le maximum de molécules thérapeutiques. Les huiles sont sécuritaires pour la consommation à l’interne (pour certaines huiles) et topique.

Pour connaitre en détail tous les tests faits, cliquez ici.

Pour avoir des détails explicatifs, cliquez également ici.

Voici une brochure avec plus d’information. Cliquez ici.

Les différents tests faits sur les huiles essentielles pour assurer leur pureté

Nom des testsDescription des tests
Évaluation organoleptiqueDans cette phase, les chimistes, ingénieurs de fabrication et techniciens de qualité spécialisés dans les huiles essentielles évaluent à la main l’apparence, l’arôme et la couleur de chaque huile essentielle.
Chromatographie gazeuse / Spectrométrie de masse (CG/SM)Au cours de cette étape, les molécules sont séparées et identifiées pour s’assurer que la chimie de l’huile correspondant au profil chimique attendu.
Analyse isotope carbone 14dōTERRA vérifie s’il y a dans les produits des composés synthétiques, comme des dérivés du pétrole. En identifiant les bons ratios de carbone 14, les scientifique peuvent valider s’il y a eu altération du produit.
Gravité spécifiqueLa partie gravité spécifique de la procédure d’analyse compare la rapport volume sur poids à des standards de référence pour vérifier la qualité et la pureté.
Spectroscopie infrarouge à transformé de Fourier (SITF)L’analyse SITF utilise le rayonnement infrarouge pour analyser la composition matérielle d’une huile afin de déterminer si elle correspond aux standards établis de dōTERRA.
Rotation optiqueLa rotation optique analyse la chiralité en mesurant la quantité de lumière déviée par l’orientation des molécules afin de déterminer si la structure moléculaire satisfait aux normes établies.
Indice de réfractionUn réfractomètre est utilisé pour déterminer l’indice de réfraction de l’huile essentielle – une mesure de comment la lumière se répartit à travers une substance spécifique – afin de s’assurer que l’huile essentielle correspond aux standards établis de dōTERRA.
Test de contaminationLes lots qui ont satisfait aux critères d’analyses physiques passent ensuite par une série d’analyses de contamination sur site par des microbiologistes experts pour confirmer qu’ils ne contiennent pas de contaminants dangereux. Les huiles sont ensuite testées pour des microorganismes, des métaux lourds et des pesticides potentiellement dangereux pour certifier une utilisation sans danger lorsque les instructions d’utilisation appropriée sont respectées.
Analyse de stabilitédōTERRA réalise également des analyses en continu de stabilité pour s’assurer que les huiles essentielles vont maintenir leur pureté et leur efficacité pendant la durée de leur utilisation prévue. Au cours de cette série d’analyses, des chambres modifiant la température et l’humidité sont utilisées pour analyser la réaction des huiles essentielles lorsqu’elles sont exposées à différentes conditions atmosphériques pour des périodes prolongées. Ce protocole d’analyses garantit que les huiles essentielles doTERRA continueront à offrir des bénéfices efficaces et sans danger pendant des années.
Analyse de métaux lourds et pesticidesEn vertu des recommandations sévères de l’industrie et du gouvernement, des tests de métaux lourds et de pesticides sont conduits tant pour la sécurité des clients que pour assurer de maintenir les hauts standards de qualité.

Les huiles essentielles sont-elles bios?

La certification bio ne certifie qu’une absence de contamination lors de la culture de la plante. Or, les huiles essentielles dōTERRA ne sont pas certifiées bio, pourquoi? Comme dōTERRA travaille en collaboration avec des agriculteurs de partout dans le monde, il a plutôt été choisi d’élaborer une série de 8 tests rigoureux afin de s’assurer que les huiles essentielles ne contiennent aucun contaminant ni aucune altération inattendue tant au niveau de la culture que pendant la production. La certification CPTG est beaucoup plus rigoureuse que celle bio. Chaque lot d’huile essentielle est donc testé et doit répondre à ces tests rigoureux pour être vendu par dōTERRA. Ce sont les huiles essentielles les plus testées sur le marché. Les tests sont réalisés par un tiers parti : le Aromatic Science Research Center. 

https://aromaticplant.org

https://www.doterra.com/CA/fr/difference-quality-control-cptg

https://www.doterra.com/CA/fr/difference-product-innovation

Les huiles essentielles sont-elles équitables?

Avec plus de 100 huiles essentielles sur le marché, dōTERRA va chercher ses huiles dans plus de 40 pays. Dans cette liste, 23 sont en voie de développement et ne profitent pas des aménagements basiques que nous considérons trop souvent comme acquis.  Dans ce cas, et comme c’est parfois le cas dans les pays développés, le besoin de dōTERRA en huiles essentielles permet de sortir les communautés de la pauvreté.  Cette initiative s’appelle Co-Impact Sourcing.

Le Co-Impact Sourcing représente beaucoup plus que le simple achat d’huiles. C’est un modèle qui permet de développer des partenariats sur le long terme, bénéfiques pour les producteurs et pour les clients. Grâce à Co-Impact Sourcing, DoTerra aide à apporter les ressources et l’éducation nécessaires pour améliorer l’économie — et parfois même à créer une économie — dans ces communautés. Des emplois sont créés lorsque le besoin en huile essentielle est atteint. De plus, des équipements d’agriculture et de distillation, ainsi qu’une formation, sont également fournis. Les fermiers et les distillateurs font partie d’une entente qui leur assure un revenu équitable.

L’engagement de dōTERRA est de fabriquer des huiles essentielles de la plus grande qualité tout en contribuant à l’amélioration de la vie des gens vivant dans ces communautés. DoTerra a connu une croissance fulgurante et son modèle d’affaires a entraîné la création de nombreuses coopératives d’huiles essentielles. De plus en plus de fermiers et de distillateurs entrent directement en contact avec dōTERRA pour travailler avec l’entreprise.

L’engagement de dōTERRA est resté le même, changer les vies dans le monde entier, grâce au cadeau précieux des huiles essentielles.

https://www.doterra.com/CA/fr/difference-co-impact-sourcing

Les huiles essentielles sont-elles locales?

Dans le monde des huiles essentielles, toutes compagnies confondues, plusieurs des huiles essentielles sont importées. Le citron, la cannelle, l’arbre à thé ainsi que de nombreuses autres ressources ne se cultivent pas au Québec. De plus, lorsque l’on choisit une huile essentielle pour sa puissance et son efficacité, il est important de sélectionner des plantes qui poussent dans un sol et un environnement adéquat qui leur permettra de déployer leur plein potentiel. Par exemple le citron de Sicile, le bois de santal hawaïen d’Hawaï, l’arbovitae du Canada…

Toutefois, lorsque vous achetez de votre conseiller dōTERRA, vous faites un achat local puisque le distributeur est local. Les conseillers et conseillères dōTERRA sont des entrepreneurs à part entière et redistribuent leurs profits à la communauté par l’entremise des impôts et des taxes, tout comme les autres commerçants qui vendent des huiles essentielles. Quelques entreprises locales, très rares, distillent des plantes québécoises et celles qui en ont au maximum une vingtaine sur la centaine qu’ils vendent.

Bien que l’on ne puisse pas la quantifier, l’implication dans notre localité est très importante et fait également partie de nos valeurs profondes. Nous travaillons même à développer des partenariats locaux et du réseautage. Ce faisant, nous mettons plusieurs artisans et créateurs locaux de l’avant.